Revenir à l'accueil ou voir la liste de tous les posts

dimanche 20 août 2006

Proposition

Samedi, 17h40. Je m'apprête à partir en WE, déja entamé de 10 minutes, lorsque Miyoshi-san reçoit un coup de fil du chef de section, qui est allé boire en attendant son bateau de 19h mais qui n'a trouvé personne sur place pour l'accompagner. On est donc obligé de le rejoindre.

Je raconte mes aventures du WE, on compare les endroits de Tokyo, avant d'en arriver sans transition à "After graduated, will you join Oshima shipyard ?" (c'est un chef, donc il a le pouvoir de parler anglais). Et il a commencé à parler du boulot que je ferai. Pendant 15 bonnes minutes il m'a demandé plusieurs fois de revenir après Kyoto pour travailler ici, m'obligeant à trouver sans cesse de nouvelles parades ... (des fois qu'il ait déja acheté son agenda 2009)

Aujourd'hui le typhon est parti et on peut recommencer à suffoquer dans les endroits trop loin des boîtes à clim.

3 commentaires:

Twist3r a dit…

Salut JB !!
C'est absolument énorme ce que tu racontes là, c'est super, félicitations !! On a très rarement une proposition d'emploi en stage 2A, mais une proposition en 2A au japon, c'est encore plus fort ! Bon maintenant tu n'es pas obligé de dire oui :-P...
De mon côté j'ai aussi eu une proposition chez Dassault systèmes, que j'ai accepté : peut-être que dans 5 ou 10 ans je pourrai venir présenter CATIA et le vendre à Oshima Shipyard (^_^)/* !
Passe un grand bonjour à tous nos amis du shipyard de ma part !
A bientôt,
Twist3r.

Mari & François a dit…

Et pourquoi pas rester à Oshima Shipyard si le job est intéressant? Avec un peu de chance, tu pourra négocier la lexus et l'appart de 5 m2 (mais avec vue sur la mer...)
A part ça, as tu pu aller voir un match de coupe de monde (basket)? les français se sont déjà qualifiés pour le 2nd tour.

jb a dit…

Apres reste à savoir la part de vrai et de formule de politesse dans ses propos ... à ce moment on me paye l'AR Kyoto/Oshima pour venir passer Noel ici, et bien d'autres trucs. Et pour vendre ton Catia pense bien à le fournir en japonais sinon ils risquent pas d'acheter plus de 2 licenses.

Le truc pas gênant avec eux c'est que ça les dérange pas de rester de 18 ans jusqu'a très vieux au même endroit loin de tout, vu que quand ils s'ennuient ils vont travailler.

Pour le basket les dates tombent mal, et en plus c'est pas pratique pour y aller. 2 des villes (Sendai et Sapporo) sont au-delà du le cercle polaire arctique, les 2 autres (Hiroshima et Hamamatsu) sont dans des creux du japon (enfin, ça reste surpeuplé), et moi je suis presque en Corée.